Les 5 erreurs trop répandues lors d'une vente immobilière!

Évitez ces 5 erreurs et mettez les chances de vendre rapidement de votre coté!

1) " Je ne suis pas pressé "

Tout professionnel de l'immobilier a déjà entendu cette phrase plusieurs fois par semaine.
On peut penser qu'il s'agit d'une bonne chose et on peut s'imaginer avoir à faire à 2 catégories de personnes.

 - Les propriétaires pressés et pris à la gorge qui sont obligés de vendre rapidement et qui doivent brader le prix de leur bien pour récupérer de l'argent rapidement.

- Les propriétaires qui ne sont pas pressés et qui prennent tout leur temps pour vendre au meilleur prix possible grâce au coup de cœur d'un acquéreur au bout de plusieurs mois ou années.

En réalité, il existe 3 catégories de vendeurs.

- Les propriétaires pressés et pris à la gorge. Ils sont rares et n'ont pas besoin de brader leur bien car un prix de marché permet généralement de vendre suffisamment rapidement.

- Les propriétaires qui ne sont pas pressés et qui mettent en vente à un prix trop élevé.
Ils peuvent avoir des acheteurs intéressés et des visites mais ne vendent pas. Le bien reste en vente pendant 6 mois et plus. Leur bien est "grillé".

Tous les acquéreurs potentiels l'ont déjà vu en agence ou sur internet, ils savent que le bien ne se vend pas et pensent que le bien immobilier a un problème.
La stratégie doit totalement changer pour vendre. Bien souvent, la solution la plus efficace reste une baisse conséquente du prix de vente.
En plus de la perte de temps occasionnée, les propriétaires récupèrent souvent moins d'argent que si le bien avait été vendu à un prix de marché.

- Les propriétaires informés et rationnels. Ils connaissent les prix du marché immobilier et ils ont une stratégie de vente immobilière.
Généralement, la vente intervient dans les 3 mois. Ils ont conscience qu'un bien immobilier au bon prix se vend rapidement et que les premières offres sont souvent les meilleures.

Vous ne devez pas être pressé de vendre. Vous devez préparer votre projet et vous poser les bonnes questions.
Une fois que la vente débute, il faut être actif. Plus vous mettez de temps à vendre et moins vous avez de chances de vendre cher.

Voici quelques délais de vente à respecter.

- moins de 3 mois, c'est le délai normal de vente d'un bien immobilier.

- de 3 à 6 mois, c'est le moment de changer ce qui ne fonctionne pas si vous n'avez pas encore reçu d'offre ou si vous n’avez pas suffisamment de visite.
Soyez réactif et ne laissez pas votre bien se "griller".

- plus de 6 mois, votre bien est grillé, il est resté trop longtemps sur le marché. Les acheteurs ne vont plus s'y intéresser et peuvent penser que le bien immobilier a un problème. Vous devriez songer à stopper la vente et demander conseil à un professionnel de l'immobilier.



2) " Je veux juste tester le marché "

Il s'agit d'une erreur qui peut sembler sans conséquence si l’on n’a pas de projet réel.
S'il s'agit juste de savoir si l'on arrive à avoir des acheteurs intéressés pour le prix demandé, cela peut être dangereux.

- Un acheteur qui formulera une offre d'achat au prix de l'annonce vous engagera forcément dans le processus de vente, vous serez tenu juridiquement d'accepter sous peine de poursuite (article 1583 du code civil). Vous ne pourrez pas vous rétracter sans prendre le risque d'aller au tribunal.

- Si le prix du bien est surestimé pour essayer de faire « un coup », vous risquez de « griller » votre bien immobilier.

Aucun acheteur ne s'engagera, vous perdrez du temps et surtout, vous dévaloriserez votre bien au profit d'un autre vendeur qui s’en servira pour vendre.


3) " Je préfère vendre entre particuliers "

Selon une étude indépendante réalisée par l'IFOP et l'université de Paris Dauphine, seulement 28% des vendeurs réussissent à finaliser leur projet de vente entre particuliers.
Mais comment l'expliquer?

- Les prix sont trop élevés et beaucoup de propriétaires ont tendance à surestimer leur bien à cause de la valeur affective. De plus, ils ont tendance à croire que leur entourage connait mieux le marché immobilier qu’un professionnel.

- Une mauvaise valorisation. Le manque de visibilité sur internet, photos de mauvaise qualité (quand il y a des photos), annonce rédigée comme une liste de course etc...

90% des projets immobiliers commencent avec une recherche sur internet, vous devez donc réaliser une présentation soignée, détaillée et permettant aux acquéreurs de se projeter. Vous devez faire la différence avec les milliers d'autres annonces déjà en ligne et rendre votre bien unique aux yeux des acquéreurs.

- L'absence de suivi. On pense généralement aux problèmes éventuels entre l'acceptation de l'offre d'achat et la signature de l'acte notarié. Cependant, on oublie tous les problèmes qui les précèdent. Dès la mise en vente, vous devrez vous occupez de toutes les formalités/obligations administratives, remise en état éventuel, diagnostics, répondre aux demandes en cas de questions, réaliser les visites et surtout permettre aux acquéreurs de se projeter sans laisser le moindre doute.


Vous devez vous assurer que l'acquéreur ne changera pas d'avis quant à l'achat (le droit du consommateur étant très protecteur, rien de plus simple que de revenir sur les engagements pris), mais également vous assurer qu'il demande et obtienne son financement par exemple.

L'immobilier reste un métier très exigent, et de nombreux particuliers se retrouvent dans des situations qu'ils ne contrôlent pas par un manque d'accompagnement.


4) " A ce prix, je préfère louer. "


Le prix de vente de votre bien immobilier ne doit pas être le seul facteur à prendre en compte. Devenir propriétaire bailleur est un choix important et complexe. Si vous décidez de louer votre bien immobilier plutôt que de le vendre, vous devez vous-poser les bonnes questions.

- Suis-je prêt à rendre mon bien indisponible pour une longue durée? (pour plusieurs années et motifs d'arrêt du bail très limités)

- Suis-je prêt à gérer tous les problèmes éventuels de mon locataire, et faire les réparations? (cela peut être délégué à une agence de gestion locative)

- Suis-je prêt à prendre le risque d'avoir des impayés ou des dégradations? (Les agences proposent des GLI, garanties de loyers impayés)

Etes-vous tout simplement prêt à louer votre bien alors que vous y avez vécu, et que vos souvenirs y sont présents?


5) " Je ne veux pas de mandat exclusif. "


Pour rappel, nous avons déjà rédigé un article vous exposant les différences entre un mandat simple et un mandat exclusif.
Pour résumer, un mandat exclusif permet de confier la vente de votre bien immobilier à une seule agence.
Vous n'avez pas le droit de passer par un autre professionnel ou de vendre par vous-même.

L'exclusivité
vous déplait car vous la percevez comme une contrainte?
Effectivement, votre point de vue est compréhensible car l'exclusivité peut sembler contraignante et risquée.

Pourtant, les mandats exclusifs sont bien plus efficaces.
Ils ne représentent pas beaucoup plus que 10% des biens immobiliers en vente, mais totalisent presque 50% des ventes.
Mais pourquoi ces chiffres sont-ils si impressionnants?

Tout simplement parce qu'une agence ayant la garantie de travailler seule sur la vente d'un bien immobilier va déployer beaucoup plus de moyens et d'énergie.
(N’hésitez pas à regarder les actions marketing que nous mettons en place)
Accepteriez-vous de travailler durement tous les jours, pour que votre salaire soit potentiellement versé à quelqu'un d'autre?
Nous sommes sûrs que non. Un agent immobilier aura la même perception.

Vous ajouterez à cela la flexibilité pour pouvoir travailler Off-Market, la possibilité de qualifier davantage la clientèle, et vous ajouter également de la valeur.
Votre bien devient unique, et il ne sera retrouvé nulle part ailleurs.
En plus de mettre toutes les chances de votre côté, vous tisserez une relation de confiance gagnante (entre le vendeur et l'agent immobilier).

L'exclusivité est recommandée mais pas à n'importe quelle condition.


- L'estimation du bien immobilier doit être claire, argumentée et le professionnel doit croiser plusieurs méthodes d'estimation pour obtenir un prix de vente cohérent.
Fuyez les agences qui vous donnent le prix que vous attendez juste pour rentrer un mandat de vente, sinon vous vous retrouverez avec un bien "grillé" dans 6 mois.

- Les moyens déployés : Votre bien sera-t-il valorisé? De quelle manière? Quel accompagnement et quels sont les services mis en œuvre?
Tout le monde est capable de mettre une annonce sur leboncoin mais ce n'est pas suffisant.
Il faut une véritable stratégie marketing, multiplier les canaux de communications (réseaux professionnels, clients qualifiés) et surtout mettre en valeur votre bien.

- Le suivi et les conseils :
Devez-vous faire du "home staging"?
Y a-t-il des moments à privilégier pour réaliser une visite immobilière?
Devez-vous être présent lors de la visite?
Aurez-vous des conseils pour susciter le désir lors d'une visite?
Serez-vous tenu informé de l'évolution de la vente?
Les demandes de financement seront-elles faites?

Il est normal qu'un agent immobilier vous tienne informé des avancées dans son travail.


Pour conclure, vous devez faire attention aux idées reçues.


Elles sont malheureusement trop répandues et peuvent souvent avoir des conséquences inattendues et préjudiciables pour votre projet.

Si votre bien immobilier est en vente depuis plusieurs mois et que vous n'avez pas de résultats, lire cet article vous aurez surement grandement aidé.
Vous savez quels sont les points bloquants et si ce n'est pas le cas, un professionnel de l'immobilier pourra toujours vous aider à obtenir le résultat que vous souhaitez rapidement.

Un bon professionnel de l'immobilier vous proposera ses services et vous permettra de vendre le plus cher possible et le plus rapidement possible
.

Retour

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.