Les stéréotypes de l'agent immobilier

Les 3 idées reçues sur les Agents Immobilier.

Les stéréotypes

Nous avons donc décidé de vous en parler et de peut-être changer l’image que vous avez sur les professionnels de l’immobilier.

1/ L’agent immobilier n’a pas de diplôme et pas de compétence.

  • La loi HOGUET oblige les pros à souscrire à une assurance RCP.
  • L’agent immobilier doit posséder un BAC+3 dans le domaine juridique, commercial ou économique
  • Ou il doit justifier d’une expérience de plus de 10 ans avec un statut de salarié.
  • Il a une obligation de formation continue tous les ans qui lui permet d’obtenir le renouvellement de la carte professionnelle.

    Si vous avez un doute, vous pouvez toujours demander à voir la carte professionnelle de l’établissement dans lequel vous vous rendez.

    Nous vous renvoyons à une publication précédente dans laquelle nous vous parlions des compétences qu’un agent immobilier doit avoir, mais pour résumer, en voici quelques-unes : droit, urbanisme, psychologie, économie, architecture, logique, marketing, gestion, comptabilité, négociation, fiscalité, travaux


2/ L’agent immobilier coute cher.

  • Partez du principe que 20% des honoraires partent directement à l’état sous forme de TVA.
  • Ensuite, un professionnel de l’immobilier dépense énormément pour la valorisation et la diffusion des biens immobiliers.
  • Comptez le temps passé sur chaque dossier et les déplacements (prospection, estimation, mandats de vente, créations des descriptifs, prises de photos, publicité, sélections personnalisée des biens pour les clients, visites, re-visites, rédaction des offres, compromis etc…).
  • Ajoutez les frais fixes, le matériel, les loyers pour les agences, les consultations auprès de notaires ou avocats pour les sujets les plus compliqués (fiscalité ou financement), les conseils, et parfois même notre aide pour trouver des artisans et aider au suivi des travaux.

Avec toute la valeur qu’un vrai professionnel de l’immobilier vous apporte, les honoraires sont bien mérités.
Notre métier, celui que nous réalisons ne se voit pas de l’extérieur. Le plus gros du travail est invisible pour quelqu’un d’extérieur mais c’est également le travail le plus compliqué.


3/ L’agent immobilier vend au plus bas prix.

  • L’agent immobilier maitrise le marché et connait les prix localement et nationalement.
    Il connait les prix, les prix des biens vendus, les prix des biens qui se vendent, et le prix de biens qui ne se vendent pas.
    Ainsi, vous maximisez vos chances de vendre au juste prix.
  • Le particulier aura une vue affective sur son bien et considèrera toujours que son bien est le meilleur, et c’est normal. Cependant, son manque d’objectivité risque de bloquer son projet de vente. L’agent immobilier est là pour l’aider et le recentrer.
  • Le professionnel de l’immobilier permettra d’aller au bout de votre projet de façon optimale mais peut même vous faire découvrir le potentiel caché de votre bien (des combles qui pourraient être aménagés, une redistribution des pièces, des travaux de rafraîchissement, un potentiel d’agrandissement lié aux nouvelles règles d’urbanisme etc…).


Evidemment, il y aura toujours des « pro » pour qui ces stéréotypes seront avérés, mais c’est le cas pour toutes les professions.

Trouver un interlocuteur de confiance et professionnel est une nécessité quelque soit le projet.


Vous pouvez retrouver cette publication sur Instagram.



Retour

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent.